UBO - Université de Bretagne Occidentale
 
Ouverture à l'International

Presentation generale

SICMA s’attache à maintenir et à développer sa politique internationale au travers de partenariats ciblés pour favoriser les échanges bilatéraux entre chercheurs et doctorants. L’Ecole Doctorale encourage vivement le développement d’axes stratégiques forts de cotutelles de thèse en renforçant la synergie de coopération. Une cinquantaine d’étudiants sont financés aujourd’hui dans le cadre d’une convention de cotutelle de thèse ou par leur gouvernement d’origine.

L’accueil de chercheurs et de doctorants étrangers est pris en compte dans le cadre du réseau ERA-MORE en étroite collaboration avec l’Europôle rennais et le Service de Affaires Internationales de l’UBS et de l’UBO. Outre un programme de mise à niveau linguistique et les mesures d'aide et d'accompagnement dans les démarches administratives, les actions suivantes sont mises en œuvre progressivement : parrainage entre étudiants favorisant l'intégration dans la ville et nos établissements aussi bien à un niveau pratique qu'en terme de socialisation générale ; encadrement pédagogique sous forme de tutorat ; promotion du dialogue interculturel instrument nécessaire pour créer une atmosphère d'inclusion et d'engagement au sein de nos établissements. En collaboration avec la DEI (Direction Europe et International)  l’Ecole Doctorale soutient l’accueil des étudiants étrangers en proposant une aide au logement et en disposant d’un logement à la résidence universitaire par convention avec le CROUS pour les courts séjours. De plus, sur les sites de Vannes et de Lorient, il existe une résidence universitaire accueillant des étudiants étrangers inscrits dans nos établissements pour des séjours d’études d’une année. Les services « Logement en Ville » des CROUS et des BIJ permettent de trouver un logement chez des particuliers à toute période de l’année. Les étudiants étrangers sont accompagnés et guidés dans leur recherche de logement par un enseignant-chercheur nommé à cet effet dans chaque laboratoire. Les étudiants étrangers ont, bien entendu, accès à toutes les activités sportives, associatives ou culturelles proposées par l’Université.

L’étudiant étranger est également accueilli par un enseignant-chercheur nommé à cet effet dans chaque laboratoire pour faciliter son intégration à l’Université mais également en Bretagne (visa, protection sociale…).

 

UBO

La Direction  Europe et International

 

3 rue des Archives - CS 93837

29238 Brest Cedex 3

 

 

Courriel : dei@univ-brest.fr

UBS

Service des Affaires Internationales

 

UBS - Service des Affaires Internationales
BP 92116 -56321 Lorient Cedex
Paquebot / salle Jamaïque 2ème étage


Laure GUYADER
Secrétariat du Service des Affaires Internationales à Lorient
Paquebot - 2ème étage salle Jamaïque

n° tél : 00.33.(0) 2.97.87.66.70
n° fax : 00.33.(0) 2.97.87.66.71
sai@univ-ubs.fr

Glykéria KARAKOULAKI
Secrétaire du Service des Affaires Internationales  à Vannes
Bureau B028 - Bâtiment Yves Coppens
n° tél : 00.33.(0) 2.97.01.70.24
n° fax : 00.33.(0) 2.97.01.70.71
sai@univ-ubs.fr

 

 

 

 

 

 

 TELECOM BRETAGNE

Bureau des Relations internationales TELECOM Bretagne

Contact

Bureau des Relations internationales
Télécom Bretagne
CS 83818
29238 BREST Cedex 3
France

Fax : 02 29 00 14 68 / +33 2 29 00 14 68

 

 

 DOCTORAT AVEC LABEL EUROPEEN

A l'initiative du comité de liaison des Conférences de Recteurs et de Présidents des Universités des pays membres de la communauté Européenne, il a été décidé que pour obtenir le label européen pour une thèse, il faut remplir 4 conditions :

1) L'autorisation de soutenance est accordée au vu de rapports rédigés par au moins deux professeurs appartenant à deux établissements d'Enseignement Supérieur de deux Etats membres de la Communauté Européenne autres que celui dans lequel le doctorat est soutenu.

2) Un membre au moins du jury doit appartenir à un établissement d'Enseignement Supérieur d'un Etat membre de la Communauté autre que celui dans lequel le doctorat est soutenu.

3) Une partie de la soutenance doit être effectuée dans une langue de la Communauté autre que la (ou les) langue(s) nationale(s) du pays où est soutenu le doctorat.

4) Ce doctorat devra avoir été préparé, en partie, lors d'un séjour d'au moins un trimestre dans un autre pays membre de la Communauté.

 

Co-tutelle de these

 La recherche est une activité fondamentalement internationale. Les partenariats internationaux entre les laboratoires sont nombreux et essentiels à son dynamisme et sa vitalité.

 L'une des déclinaisons de ces partenariats consiste à recruter des doctorants sous la cotutelle de deux universités, l'une française, l'autre étrangère. Les doctorants en cotutelle sont alors amenés à travailler pour partie en France, et pour partie à l'étranger, ce qui leur permet ainsi d'acquérir une expérience clairement ouverte à l'international.

 

Un doctorat en cotutelle doit se prévoir avant son commencement de manière à établir une convention de cotutelle pour régler les différentes conditions de réalisation du doctorat entre les deux pays (temps passé dans chaque pays, conditions particulières pour la soutenance de thèse, etc.).

 

Aides à la mobilité

Les doctorants en cotutelle étant naturellement appelés à des déplacements nombreux entre les deux pays au cours de leurs trois années de doctorat, le ministère de la Recherche propose un système de soutien financier permettant aux laboratoires de prendre plus facilement en charge les frais occasionnés par la forte mobilité des doctorants en cotutelle.

 

 Les collèges doctoraux franco partenaires

Le doctorant sélectionné effectue une année de thèse dans un laboratoire d'une des universités membres des consortia d'universités signataires. Ce programme concerne les universités chiliennes, brésiliennes, chinoises et japonaises.

 

Les aides à la mobilité

Certains organismes proposent un soutien financier permettant aux doctorants de prendre en charge une partie des frais de mobilité occasionnés.

 

 

LIENS UTILES


LES COTUTELLES INTERNATIONALES DE THESE - CAMPUS FRANCE

http://ressources.campusfrance.org/catalogues_recherche/diplomes/fr/cotutelle_fr.pdf


Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche

Le ministère propose aux allocataires de recherches des aides à la mobilité dans le cadre de cotutelles.

http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/

 

 CAMPUS FRANCE : cotutelle de thèse

http://www.campusfrance.org/fr/ressource/les-cotutelles-internationales-de-these

 http://www.ambafrance-cn.org/IMG/pdf/cotutelle_fr.pdf

 

Programmes européens

L'Union européenne propose de nombreux programmes de financement et de mobilité ouverts aux doctorants. http://cordis.europa.eu/fr/home.html

 

Egide

http://www.egide.asso.fr/fr/programmes/bfe

Les programmes Eiffel doctorat permettent aux doctorants étrangers d'effectuer leur 2ème ou 3ème année en France. Ce programme s'adresse aux doctorants en codirection ou en cotutelle.

 

 Arrêté du 6 janvier 2005 à la cotutelle internationale de thèse

NOR: MENS0402905A

Le ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche,

Vu le code de l'éducation, notamment ses articles L. 123-7, L. 612-7, D. 123-12, D. 123-13 et D. 123-14 ;

Vu le décret n° 2002-482 du 8 avril 2002 portant application au système français d'enseignement supérieur de la construction de l'espace européen de l'enseignement supérieur, modifié par le décret n° 2004-703 du 13 juillet 2004 ;

Vu l'arrêté du 25 septembre 1985 relatif aux modalités de dépôt, signalement et reproduction des thèses ou travaux présentés en soutenance en vue du doctorat ;

 Vu l'arrêté du 25 avril 2002 relatif aux études doctorales ;

Vu l'avis du Conseil national de l'enseignement supérieur et de la recherche en date du 15 novembre 2004,

Arrête :

Article 1

Afin de conforter la construction de l'espace européen de l'enseignement supérieur et de la recherche et de développer la coopération internationale, un établissement d'enseignement supérieur français autorisé à délivrer le doctorat peut conclure avec un ou plusieurs établissements d'enseignement supérieur étrangers, bénéficiant dans leur pays des mêmes prérogatives, une convention visant à organiser une cotutelle internationale de thèse dans les conditions fixées par le présent arrêté.

Article 2

La cotutelle internationale de thèse vise à conforter la dimension internationale des écoles doctorales, à favoriser la mobilité des doctorants dans des espaces scientifiques et culturels différents et à développer la coopération scientifique entre des équipes de recherche françaises et étrangères.

Article 3

La convention prévue à l'article 1er peut être soit une convention-cadre accompagnée, pour chaque thèse, d'une convention d'application, soit une convention conclue spécifiquement pour chaque thèse. Ces actes conventionnels doivent préciser le nom des établissements d'enseignement supérieur contractants et, pour chaque thèse, le nom de l'étudiant concerné et le sujet de la thèse. Ils lient les établissements contractants sur la base d'un principe de réciprocité. Les doctorats délivrés dans le cadre des dispositions du présent arrêté sont reconnus de plein droit en France. Les conventions doivent mentionner les formes de la reconnaissance dans le ou les autres pays.

Article 4

Lorsque les règles applicables aux études doctorales dans les pays concernés comportent des aspects incompatibles entre eux, les établissements français sont autorisés à déroger aux dispositions de l'arrêté du 25 avril 2002 susvisé sur ces aspects particuliers, dans le respect des dispositions du présent arrêté et dans les conditions définies par la convention.

Article 5

Les doctorants effectuent leurs travaux sous la responsabilité, dans chacun des pays concernés, d'un directeur de thèse qui s'engage à exercer pleinement ses fonctions d'encadrement en collaboration avec le ou les autres directeurs de thèse. Les directeurs de thèse et le doctorant signent la convention mentionnée à l'article 3 pour la thèse concernée.

Article 6

La préparation de la thèse s'effectue par périodes alternées entre les établissements intéressés selon un équilibre et des modalités définies dans la convention.Pour les périodes d'études effectuées en France et pour la soutenance, les doctorants bénéficient des dispositions prévues, à leur intention, par l'arrêté du 25 avril 2002 susvisé.

Article 7

Les principes régissant la constitution du jury et la désignation de son président sont précisés par la convention. Le jury est composé sur la base d'une proportion équilibrée de membres de chaque établissement désignés conjointement par les établissements contractants et comprend, en outre, des personnalités extérieures à ces établissements. Le nombre des membres du jury ne peut excéder huit.

Article 8

La langue dans laquelle est rédigée la thèse est définie par la convention conclue entre les établissements contractants. Lorsque cette langue n'est pas le français, la rédaction est complétée par un résumé substantiel en langue française.

Article 9

La thèse donne lieu à une soutenance unique. Le président du jury établit un rapport de soutenance contresigné par les membres du jury. Après soutenance de la thèse, les établissements contractants peuvent délivrer à l'étudiant :- soit un diplôme de docteur qu'ils confèrent conjointement ;- soit simultanément un diplôme de docteur de chacun d'entre eux. Dans l'un comme dans l'autre cas :- le ou les diplômes de docteur sont délivrés par les autorités académiques habilitées à le faire, sur proposition conforme du jury, après la soutenance de la thèse ;- sur le ou les diplômes de docteur figurent une indication de spécialité ou de discipline, le titre de la thèse ou l'intitulé des principaux travaux, la mention de la cotutelle internationale, les noms et titres des membres du jury et la date de soutenance. La convention prévoit les modalités d'exécution du présent article.

Article 10

La convention précise également :

- les modalités d'inscription des doctorants ;

- les modalités de règlement des droits de scolarité conformément aux dispositions pédagogiques retenues, sans que le doctorant puisse être contraint à acquitter les droits dans plusieurs établissements simultanément ;

- les conditions de prise en charge de la couverture sociale ainsi que les conditions d'hébergement et les aides financières dont le doctorant peut bénéficier pour assurer sa mobilité.

Article 11

Les modalités de protection du sujet, de dépôt, signalement et reproduction des thèses, ainsi que celles de la gestion des résultats de recherche communs aux laboratoires impliqués, de leur publication et de leur exploitation, sont arrêtées conformément aux législations spécifiques à chaque pays impliqué dans la préparation de la thèse et précisées par la convention.

Article 12

L'arrêté du 18 janvier 1994 relatif à la création d'un dispositif de cotutelle de thèse entre établissements d'enseignement supérieur français et étrangers est abrogé.

Article 13

Le directeur de l'enseignement supérieur est chargé de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

Fait à Paris, le 6 janvier 2005.

Pour le ministre et par délégation :Le directeur de l'enseignement supérieur,

J.-M. Monteil

College Doctoral International

Le Collège Doctoral International (CDI) a pour vocation de mutualiser et de coordonner les actions internationales de la formation doctorale en Bretagne afin de développer et de renforcer le rayonnement et l’attractivité internationale des Universités et de grandes écoles, que constitue l’Université Européenne de Bretagne (UEB).

Le CDI coordonne également certaines activités des écoles doctorales (harmonisation des pratiques et procédures des écoles doctorales dont le dépôt numérique des thèses, signature des doctorats délivrés au sceau de l’Université Européenne de Bretagne par les établissements habilités), d’accompagner les Doctoriales®Bretagne, les politiques de professionnalisation et des relations avec le monde du travail, le suivi de l’insertion professionnelle des docteurs en collaboration avec le Centre de Recherche de l’UEB.

Le CDI agit  ainsi auprès des établissements et de leurs écoles doctorales comme agence de moyen, sur appel d’offre de projets dans le but de conforter la formation et l’excellence internationale des docteurs, leur promotion et leur mobilité internationale.    

Il se développe autour des pôles de compétences des Universités et des grandes Ecoles. Les acteurs internationaux, régionaux, inter-régionaux comme les pôles de compétitivité, la MSHB, ou encore réseaux de recherche (GDR, GIS...) constituent également un potentiel sur lequel l’UEB et le CDI s’appuient pour initier et développer des actions transversales.

Une dotation budgétaire pluri-annuelle lui sera affectée pour la conduite de ses missions.

Le CDI compte environ 2 700 doctorants. Il est dirigé par un vice-président et est constitué d’un :

 - Comité de Pilotage comportant les directeurs et directeurs adjoints des écoles doctorales, les 2 directeurs des collèges doctoraux de site (Collège doctoral de Rennes – Collège Doctoral de Bretagne Océane), le vice-président du CDI, des Invités permanents : des présidents et directeurs des établissements membres fondateurs et des membres associés ayant adhéré par convention à cette activité ; le vice-président de la mission 6.5 de l’UEB concernant la promotion internationale des activités du PRES.

 

 

 

Mentions Légales | Accueil | Plan du site | Edition en ligne